Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

L'aide pour l'habillage

 

A l'âge où les enfants commencent à se débrouiller pour l'habillage, l'enfant dyspraxique a encore besoin d'aide. Il aura longtemps besoin d'assistance, et bien souvent, même plus grand, il faudra faire preuve de patience et d'astuces pour l'aider à venir à bout de cette tâche ardue pour lui.

Quelles sont ses difficultés ?

  • il n'arrive pas à orienter ses habits : Tout se retrouve enfilé « devant derrière »,
  • il n'arrive pas à enfiler ses habits : Quand il passe un habit au-dessus de sa tête, il se retrouve désorienté et ne perçoit pas comment se place son corps dans l'espace,
  • il ne peut négocier les fermetures Éclair, les boutons, les chaussures , les lacets, les gants, les habits un peu serrés.(problème de motricité fine),
  • il n'arrive pas à respecter l'ordre dans lequel il doit enfiler ses habits.ex: il va oublier son slip...

Vous pouvez l'aider

  • en lui proposant des vêtements simples à enfiler (avec des élastiques plutôt que des boutons et fermeture éclair)
  • en disposant les habits bien à plat sur le lit dans la position et l'ordre ou il doivent être enfilés
  • en trouvant avec lui différentes astuces pour pallier à son manque de précision, et pour trouver comment placer ses vêtements par rapport à son corps
  • Si il est demandeur, vous pouvez aussi l'encourager à exercer sa motricité fine avec des cadres pourvus de fermeture éclair pour s'entrainer (utilisé en pédagogie Montessori)

Mention spécial lacet

Même en faisant durer les scrath et autre fermeture éclair, il arrive toujours un âge ou les lacets deviennent incontournables. Lorsque ce moment arrive alors que l'enfant a encore bien du mal à faire une boucle, pas de panique il y a des solutions très ingénieuses comme les lacets magnétiques de la marque Zubits, ou les lacets élastiques (plusieurs marques sont disponibles sur en ligne comme Xtenex qui tienne bien y compris pour des chaussures de sports.

Surtout, lorsque vous êtes pressés, n'hésitez pas à l'aidez. Il vaut mieux le laisser s'entrainer le week-end plutôt que d'ajouter du stress avant le début de la journée d'école.