Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Mise en garde

Nous sommes une association de parents, nous ne sommes pas des professionnels et nous n'avons pas à ce jour, de comité scientifique. Nous nous efforçons de mettre à votre disposition des informations fiables, utiles au repérage et à la compréhension des troubles "dys" afin de vous aider dans votre vie quotidienne et dans vos échanges avec l'école.  Ces informations sont généralistes et, en cas de doute, il est indispensable de prendre contact avec un professionnel pour obtenir des informations précises et adaptées à votre cas particulier.

Lucas a 7 ans, il est dyspraxique

A l'aise à l'oral, c'est un enfant maladroit, il se cogne, tombe facilement, il court de façon désordonnée et préfère descendre les escaliers sur les fesses. Lucas se montre particulièrement malhabile dans les jeux de balles. Il saute difficilement et a bien du mal à s'équilibrer sur un pied.

Dans la vie quotidienne, il mange lentement et a besoin d'aide pour s'habiller. Il boude les jeux de construction et les puzzles mais pourra rester des heures à s'inventer des histoires ou des jeux de rôles élaborés.

A l'école, ses dessins sont pauvres, souvent qualifié d'immature et l'écriture cursive est difficile voire inaccessible.

Sarah a 9 ans et est diagnostiquée dyslexique

En maternelle déjà, Sarah confondait certain mots comme boule et poule et elle avait beaucoup de mal à retenir les comptines. Elle peinait à reconnaitre son prénom parmi ceux de sa classe.

En fin de CP sa vie c'est fortement compliquée. Sarah n'arrivait pas à déchiffrer les syllabes et était incapable de  lire à haute voix comme les autres enfants de sa classe. Heureusement ses parents se sont vite aperçus que quelque chose n'allait pas et l'orthophoniste l'a aidée à progresser.

Mathis est un enfant dysphasique

A venir...

Zoé a un trouble d'attention sans hyperactivité

A venir...

Nathan est dyscalculique

A venir...

Lucas, Sarah, Mathis, Zoé, Nathan

Ils sont éveillés et intelligents mais ...

Tous 5 ont tendance à être lents, à oublier leurs affaires et ils peinent à s'organiser.

Ils ont difficilement accès à l'implicite ce qui amène parfois des incompréhensions avec leurs camarades de classe et peut parfois donner une coloration étonnante à leur interprétation des évènements.

A part Mathis, ils sont plutôt à l'aise à l'oral.

La notion du temps qui passe reste longtemps vague pour ces enfants.

Ils sont dyspraxique, dyslexique, dysphasique, TDA sans hyperactivité, ...et ils le resteront car leur trouble est stable et définitif mais peut-être qu'un jour on les recrutera spécifiquement pour cette différence et qu'ils pourront enfin en voir le bénéfice !

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus